"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



25 juin 2011

BD Transat, fanfare et autres merveilles

Ou plutôt une dessinatrice de bande dessinée : Aude Picault et son dessin souple toujours en mouvement.
La première que je conseille à tous et pour tous :
- Transat chez Delcourt /Shampooing. Un formidable voyage sur les mers, d'évasion et d'expulsions de mauvaises vibrations citadines (oui ma soeur ! oui mon frère ! expulse !), bref un bijou !
En second et non des moindres :
- Fanfare chez aussi Delcourt/Shampooing. Musique tonitruante, beuverie  Gargantuesque, mais aussi sentiments humains, amitiés, relations amoureuses et rencontre éthylique. Une formidable bulle de joie !
En troize :
- Le collectif Chicou-Chicou chez aussi Delcourt/Shampooing (ça c'est de la pub). c'est par ce blog que je l'ai découverte. Histoires Amusantes et plus que délirante ! Quatre auteurs, ou plus, se passent un délicieux cadavre exquis avec un talent rafraichissant, ce livre mérite une place dans toutes les bédéthèques.
Et les dernières que j'ai lu :
- Les mélomaniaks chez Glénat. Un jeune quintet de musiciens essaient de jouer ensemble (et ça c'est déjà pas mal) dans des sketchs efficaces et amusants. Là Aude Picault réussi, en plus de son dessin de qualtité, de retranscrire le flot musicale par un très efficace code de couleurs et d'ondes. A mettre dans les mains de tout les bambins !

Livre : Le Dahlia Noir

Certains livres trainent sur étagères longtemps avant d'être lu. Le "Dahlia Noir" de James Ellroy en est un. je me souviens que je l'avais pris grâce à ma carte de fidélité chez Gwalarn. Je me suis dit : tout le monde me dit que c'est un chez d'oeuvre purée c'est bien l'occasion de le lire. Et bien j'ai mis au moins 3 ans avant de le lire et quelle claque ! Avec en tête que c'est écrit bien avant les quelques polar américains que j'ai pu lire après, j'ai adoré, l'ambiance le style, l'histoire. Damn' ! maintenant je fais partie des gens qui vous diront : le Dahlia noir ? c'est une des pièces maitresse du polar américain, un incontournable !

16 juin 2011

Livre Jeunesse Bonus : Petits Contes à régler

Encore avant de partir, un auteur est venu me voir. On a bien papoté et j'espère qu'il s'imposera dans le milieu de la littérature jeunesse. Son nom ? Gaël Bordet, et son livre est édité chez Bayard. Dans son univers dense et foisonnant il y a des très bonnes pistes à explorer. Polar, Fantastique, contes détournés et dieux mythologique, c'est un vrai feu d'artifice !
Bon vent à toi !

Livre Jeunesse : Vango


Avant de partir en vacances, le représentant de Gallimard Jeunesse m'annonce une excellente nouvelle, le 2eme et dernier tome de "Vango" de Timothée de Fombelle.
Pour ceux qui n'ont pas lu le premier, sachez que l'auteur a déjà écrit l'inoubliable Tobie Lolness diptyque à mettre dans les mains de tout les gamins de 9 ans.
Vango, c'est pour un peu plus vieux (12 ans bon lecteur) c'est le roman d'aventure de ces dernières années, on voyage, on découvre des lieux insolites, de beaux personnages dans un entre deux guerres des plus tendu. Même les adultes devrait y jeter un oeil.
Voici une petite interview tirée du site de Gallimard :
Rencontre avec Timothée de Fombelle
Gallimard Jeunesse : Après une aventure écologique dans un monde miniature, vous nous surprenez avec un récit d’aventure qui se déroule pendant l’entre-deux-guerres. Pourquoi avoir choisi cette période ?
Timothée de Fombelle : J’aime les lieux et les périodes intenses, denses. L’arbre de Tobie était une réduction de notre monde. Dans ces univers très concentrés, les héros se révèlent. Vango nait en 1915. Pendant ses trente premières années, il traverse la période la plus dramatique et passionnante du siècle. Il n’y avait plus qu’à tendre le fil de l’aventure au-dessus de ce monde et y lancer mon héros !
Gallimard Jeunesse : Votre roman Tobie Lolness nous entraînait sur la cime des arbres. Vango, à bord d’un zeppelin. Vous aimez prendre de la hauteur ?


Timothée de Fombelle : Je pense que la plus belle sensation à transmettre à un lecteur, c’est le vertige ! Plus haut, plus fort, plus rapide ou au contraire beaucoup plus lent, c’est ce qui justifie l’existence de la littérature aujourd’hui. C’est vrai que l’aventure des grands dirigeables me passionne depuis toujours. C’est cette magie de l’histoire réelle que j’ai voulu mettre dans Vango. Autour de 1930, les zeppelins reliaient l’Allemagne au Brésil en trois jours et trois nuits, presque en silence, dans un confort extraordinaire, avec juste l’odeur de la mer, et les cris des singes quand on survolait l’Amazonie. Comment ne pas en rêver ?

7 juin 2011

Gorilla Artbook

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un Art Book.
Café Salé (ou Ankama, quel est leur lien je ne sais pas) édite depuis quoi peu de temps en terme d'édition, quelques recueils de travaux d'artistes divers. Et si comme moi vous adorez vous attardez sur les détails et prendre de belles fractures graphique, ben cette collection est faite pour vous ! et 30€ pour un bien belle ouvrage ben diantre c'est le cadeau idéal !
Et pour ceux qui non pas forcement les moyens (je compatis cet ouvrage on me l'a offert) c'est avant tout un blog : http://gorillaartfare.com/ et si vous cliquez sur la couverture ci-dessus vous pouvez feuilletez l'ouvrage.
Bonne flatterie de la pupille !

1 juin 2011

BD : Le Viandier de polpette


Le Viandier de Polpette :
Tout le monde ou presque connait "Lou" la fabuleuse série de BD pour fille et aussi pour les autres, les gars qui aiment rigoler. Ce coup-ci Julien Neel laisse sa série fétiche et la musique (oui oui et on clique ICI pour entendre cela) pour faire l'épais volume du Viandier de Polpette  (tadaaa). Ce premier volume marque par une première page de toute beauté et la suite est aussi somptueux ! Les personnages sont attachants et le tout flirte bon avec du Ghibli (hein qu'est ce que c'est ?? Clique donc) et en plus ! Il y a de biens bonnes recettes ! A ce demander si chez Gallimard on ne conçoit pas de lire un BD sans manger un bout ?! (Le dernier C. Blain sur le chef A. Passard est chez eux aussi). bref un excellent moment à ne pas manquer !